La filtration, c’est toujours un sujet difficile… et il n’est pas aisé de partager notre expérience sur ce point car ce n’est toujours pas Vraiment  au point.

Quand nous avons commencé à brasser dans des fûts pression ouverts , nous en avons utilisé un dédié à la filtration.

Ce dernier a un robinet quart de tour soudé en dessous et un plaque inox percée par nos soins posée sur le fond.

EPSON DSC picture

 

 

 

 

 

 

 

Bien sûr la qualité de la mouture joue beaucoup mais le nombre de trous aussi !  et surtout …. l’épaisseur du gâteau.

Car en réalité, ce n’est pas le fond intox qui filtre mais bien les drêches et… plus le gâteau est épais, plus c’est long….  Donc quand on brasse tout-grain… il y a de l’ambiance… on se retrouve rapidement à 19h00 entrain de mélanger nerveusement ….

Quand nous sommes passés à la taille au dessus… nous avons utilisé le même principe de filtre inox. A la place des trous nous avons fait des fentes à la meuleuse.  La encore… il a fallu rapidement doubler la surface des fentes…

IMG_0220

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce que je dirais en conclusion….c’est qu’il faut donc plutôt réfléchir « surface » plutôt que profondeur dans la conception du filtre..

A mon avis il faut éviter -à notre échelle- de dépasser les 25-30 cm d’épaisseur de gâteau pour éviter d’y passer la nuit.

Et voici la version définitive qui fonctionne parfaitement :

IMG_0726

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.